Grosse polémique autour de la commercialisation de la 4G au Sénégal

Publié dans Actualité IT
samedi, 16 juillet 2016 11:09

C’est un secret de polichinelle. Au Sénégal, les usagers du mobile sur le réseau Orange vont devoir débourser 1000 francs Cfa pour l’obtention de la puce 4G. Cette décision de la Société nationale de téléphonie du Sénégal (Sonatel), à peine annoncée, met en colère les organisations consuméristes.

Sur les ondes de la radio privée RFM, le président de l’Association des consommateurs du Sénégal s’en est vivement pris à la mesure. Momar Ndao estime que c’est tout sauf normal. Selon lui, « la 4G est un moyen de booster l’utilisation des technologies de l’information et de la communication et que donc, demander  1000F, c’est une augmentation du tarif. Pour Monsieur Ndao, c’est « même un frein pour la pénétration de la 4G au Sénégal », a t-il laissé entendre dans les colonnes de Walf Quotidien. Le patron de l’Ascosen promet de saisir l’Artp. Et c’est peut-être pour répondre à cette interpellation que le régulateur va faire face à la presse ce jeudi à 9 heures.

Abdou Karim Sall, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications du Sénégal n’ pas pour le moment précisé les points qu’il abordera avec les journalistes. Mais, une chose est sûre, la polémique l’affaire de la commercialisation de la 4G par Orange sera inévitablement abordée.

Plus d'infos

  • Source: CIO Mag
  • Auteur: Ousmane Gueye
Lu 172 fois Dernière modification le samedi, 16 juillet 2016 11:15
O_Ndoffé

Fondateur et CEO de SSI RogaTic, je suis actuellement en poste d'Assistant Responsable Informatique à IKAGEL SA. Administrateur Systèmes Informatiques et développeur web de formation et par passion je suis un féru de l'informatique et des technologies liées à ce dernier.

Articles les plus consultés