Exploitation d’Android: Google a jusqu’en septembre pour répondre à la Commission européenne

16 juillet 2016

Google n’en finit pas avec la Commission européenne. Mais au moins, cette dernière lui donne le temps de préparer sa défense. Le géant américain a jusqu’à début septembre pour répondre des accusations de position dominante liées à son système d’exploitation pour appareils mobiles, Android.

Tout a commencé au mois d’avril dernier. La CE a estimé que Google devrait payer parce qu’il impose aux fabricants de téléphones mobiles et de tablettes d’installer sur leurs appareils deux de ses applications, Google Search et Google Chrome. Pour la Commission européenne, aucun doute possible. Cette stratégie limite le choix des consommateurs.

Le délai donné à la société américaine pour apporter des clarifications était initialement fixé au 27 juillet. Il a été repoussé après que Google a demandé une rallonge pour mieux étudier le dossier, a fait savoir le porte-parole de la Commission, Ricardo Cordoso cité par le figaro.fr.

L’affaire n’est pas mince. Le groupe pourrait écoper en théorie d’une amende pouvant aller jusqu’à 6 milliards 68 millions d’euros, soit les 10 % du chiffre d’affaires réalisé l’année dernière d’après nos confrères français. Aussi, soulignent-ils, la société pourrait être amenée à revoir ses pratiques commerciales.

Plus d'infos

  • Source: CIO Mag
  • Auteur: Ousmane Gueye
Lu 176 fois Dernière modification le samedi, 16 juillet 2016 11:08
O_Ndoffé

Fondateur et CEO de SSI RogaTic, je suis actuellement en poste d'Assistant Responsable Informatique à IKAGEL SA. Administrateur Systèmes Informatiques et développeur web de formation et par passion je suis un féru de l'informatique et des technologies liées à ce dernier.

Articles les plus consultés